eurcasia
accueilprésentationidentitéContact / AdhésionPartenairesMentions légalesactivitésLac Baïkal/Irkoutsk
photogeslin.jpg
Laurent Geslin montre ses photos au maire d'Irkoutsk Victor Kondrachev.
Le maire d'Irkoutsk, Victor Kondrachev, impressionné par la qualité de l'exposition «Lumière de lac», a souhaité qu'une exposition sur le Baïkal, présentée à Evian, soit réalisée par Laurent Geslin. Il a invité Laurent Geslin à effectuer deux séjours dun mois, selon ses souhaits, dans le but de la préparer : en juin 2014 et au printemps 2015.
La date de l'exposition de ses travaux à Evian n'est pas encore fixée.
expogeslina.jpg
Mr Ecuyer (maire-adjoint Evian) photographiant
l'affiche devant la maison Rogal
Elle s'appelle Maria Ourybina, mais nous l'avons appelée rapidement "Macha" suivant l'usage russe. Elle est élève à l'école municipale de musique d'Iroutsk, deux heures par jour en plus des heures de classes habituelles des enfants de son âge. Elle a commencé la musique à 7 ans avec la Flûte à bec...
macha.jpg info.png amuse
ET SI NOUS RENDIONS VISITE À LEON NICOLAÏEVITCH ?
expotolstoi.gif rousseau.gif
édition Eurcasia,
langue française
160x235 cm, 195 pages,
23,00 € (franco de port).
ISBN 978-2-9537751-1-2
langue russe
(traduction Youri Abdourahmanov)
ISBN 978-2-9537751-2-9
presse.png dialogues.gif livredee2010bis.jpg
unlivreintitule.png lescontributions.png
tricentenaire.gif
photo1.jpg
Signature de la convention mairie d'Irkoutsk/mairie d'Allinges le 09 septembre à Irkoutsk
photo2.jpg
La délégation reçue à la Mairie d'Irkoutsk : de gauche à droite : P. Guichardaz,
L. Geslin, M. Druesne, A. Chaboud,
D. Ecuyer, Victor Kondrachev (Maire d'Irkoutsk).
phto3.jpg
Les élèves du gymnase n°3 qui ont participé à l'échange Franc'eau-russe
presse.png presse.png lesperspectives.png flèche flèche flèche photo1.jpg photo2.jpg photo3.jpg photo4.jpg
Les élèves se sont rendus à Veigy pour comparer les berges en béton de l'Hermance canalisée avec celles renaturées ...
Les élèves auront vu du côté des berges artificielles des renouées, espèces exotiques envahissantes ... qui ne laissent pousser rien d'autres, et sont peu propices aux espèces animales habituées des berges naturelles ... mais côté berges renaturées la nature a repris ses droits, avec le chant des grenouilles et les méandres naturels ...
Vidéoconférence avec Irkoutsk
Mercredi matin les élèves se sont réciproquement présentés un moment en classe.
Ensuite ils ont communiqué par vidéo-conférence avec les élèves du Gymnase N°3 restés à Irkoutsk..
Une première au collège !
Journée à Chamonix
- une visite commentée par Mr Bernard de la ville de Chamonix -histoire de l'alpinisme-
- la remontée par le petit train jusquà lhôtel du Montenvers, avec descente à la grotte de glace,
- le pique-nique avec vue sur les aiguilles de Chamonix et au soleil,
- la lecture de paysage avec Luc Moreau, Glaciologue
Genève, l'ONU, le jardin botanique et l'OMM... la conférence : «Prenons soin de la planète».
- visite de Genève côté esplanade de l'ONU avec la chaise cassée, symbolisant pour nous tous cette volonté de nous tourner vers linternational avec cette rencontre franco-russe.
- visite du jardin botanique et petite douche pour certains sous les arroseuses qui ont perturbé l'activité de botanique.
- invitation dans l'OMM, dans une salle de conférence où les objectifs et actions de l'organisation météo mondiale, avec l'enjeu actuel du changement climatique ou encore de la surveillance et de la prévision du trajet des fuites radioactives de Fukushima nous aurons convaincus de l'importance de son rôle au niveau mondial.
L'après-midi la Conférence Prenons soin de la Planète aura permis de passer de la prise de conscience des enjeux autour de l'eau-rivière ou lac, ou encore glacier, du climat à des propositions.
presse.png
Après le succès de la première expédition de février 2009 au lac Baïkal, EURCASIA en association avec l'agence Baïkal d'Irkoutsk et Irina Mouzyka ont permis une nouvelle découverte d'Irkoutsk en hiver, et des merveilles du lac Baïkal sous la glace. Au retour, le groupe s'arrêtera à Moscou pour une visite courte mais très intense de Moscou, du Kremlin et de ses merveilleuses églises.
Venant de Genève, pour les Grenoblois et les Chablaisiens, et de Paris pour une Tourangelle, le groupe se retrouve à l'aéroport de Sheremetievo de Moscou vers 19H le 28 Février. Notre départ pour Irkoutsk étant prévu à 1h35 le 1er mars, nous avons du temps pour enregistrer nos bagages pour Irkoutsk, visiter Shere-metievo, aéroport moderne, bien organisé, et facile à circuler. Et finalement nous nous retrouvons à la terrasse du restaurant Hyppo-potamus situé en face de notre zone d'embarquement.
En début d'après-midi, le 1er Mars, nous sommes chaleureu-sement accueillis par Irina à l'aéroport d'Irkoutsk. La tempé-rature est plutôt douce pour cette saison. Probablement autour de -10 °C.
Nous nous rendons chez nos hôtes, dans deux maisons typiques d'Irkoutsk, pour un premier repas chez Galina notre hôtesse, au petit soin pour les six d'entre nous qui résideront dans sa maison.
C'est maintenant une suite d'images inoubliables qui va défiler sous nos yeux au cours des jours qui vont venir. Irkoutsk, son musée des Décembristes, et ses églises qui nous rappellent un pan de cette histoire de la Russie, si riche en évènements et en culture. Le village de Taltsy sous la neige nous transporte au temps des Cosaques et des pionniers. Puis Listvianka, son Musée de limnologie du lac et ses collections sur la faune et la flore du lac. En hiver Listvianka nous fait admirer un village de glace. Ce village est une exposition de sculptures de glace représentant la vie du lac, des Bouriates, de la région.
photovoyage.gif photovoyage1.gif photovoyage2.gif photovoyage3.gif photovoyage4.gif
Après une soirée très chaleureuse chez Nikolaï qui commence par un Bania (Sauna russe) suivi par une «roulade» dans la neige et un bon diner, nous repartons le lendemain pour un voyage en aéroglisseur de 250 km avant de rejoindre le village de Khoujir sur l'île d'Olkone.










Nous logerons chez Nikita, petit village avec ses bungalows en bois, son auberge restaurant où nous assisterons à un concert de musique et de chants locaux.
Notre séjour à Olkone nous donnera l'occasion de découvrir la beauté du lac Baïkal sous la glace, que seules des photos peuvent décrire. Une partie de pêche nous permettra de déguster l'omoul, sorte de truite qui ne vit que dans le Baïkal.
Le retour vers Irkoutsk se fera en car à travers des paysages enneigés et grandioses. Au village d'Oust-Ourda, nous visitons un joli petit musée ethnographique et assistons à un spectacle de musique et de danses bouriates.
Avant de quitter Irkoutsk pour Moscou, nous visitons l'atelier de l'artiste Evgeni Ouchakov avec ses œuvres réalisées à partir d'écorces d'arbre de toutes les couleurs comme de la marqueterie.
Moscou sera tout aussi intéressant avec principa-lement la visite du Kremlin et la beauté de ses églises, mais rien ne nous fera oublier le charme et la beauté du Baïkal en hiver.
Avec des températures oscillant entre -20 et -10°C à Irkoutsk et sur le lac, mais avec un ensoleillement prati-quement permanent, ce voyage a été très agréable et nos appareils photo s'en sont donné à cœur joie.
Finalement c'était un peu court et d'autres voyages en moto neige par exemple nous feraient presque rêver.
Article et photos de
Christian Samson
DSCF3694.jpg
Quatre jeunes écrivains russes à Grenoble en compagnie d'Olga Slavnikova et de leur éditrice de Moscou.
On ne présente plus Olga Slavnikova, romancière et critique littéraire, lauréate de nombreux prix, dont en 2006 le «booker russ» pour «2017», son dernier roman, qui vient d'être traduit en français chez Gallimard, comme «l'Immortel», paru en 2004.
Mais cette fois, c'est d'une autre de ses missions qu'elle était chargée, accompagner en France Mikhaïl Enotov, Anna Lavri-nenko, Igor Saveliev et Alissa Ganieva, quatre jeunes écrivains russes de moins de trente ans, finalistes et lauréats du prix «Début» qu'elle coordonne.
Leurs œuvres sont publiées pour la première fois en français, avec celle d'Alexei Oline absent, dans un ouvrage « écrire la vie », publié par les éditions Glas à Moscou, en collaboration avec l'association France-Oural qui organise, chaque début d'année au Kremlin Bicêtre, les journées du livre russe et le prix russophonie.
ecrivainsgrenoble.jpg
Ce périple dune semaine, véritable parcours du combattant, les a menés de Tours à Toulon en passant par Dijon et Grenoble. Dans cette ville, dont ils ont apprécié la cuisine traditionnelle et le cadre montagneux depuis le promontoire de la Bastille, était organisée une rencontre, à la salle Jacques Cartier de la Maison des langues, avec l'ILCEA (Institut des Langues et Civilisations section du monde russe) de l'Université Stendhal, en présence des représentants de Droujba38 et d'Eurcasia en la personne de Marc Druesne.
Nos jeunes écrivains, tous nés dans des régions différentes de la Russie, à Kazan, Iaroslav, Oufa ou au Daghestan, et qui n'ont pas connu la période soviétique, sont représentatifs de la grande diversité de ce pays, mais aussi d'une jeune génération «incroyablement douée», selon Olga Slavnikova, et riche de promesses et de talents. On pourra se faire une première idée de cette grande richesse par la lecture de leurs œuvres publiées en français, disponibles auprès de France Oural, et trouver les textes russes sur le net ou le site de l'université Stendhal, en souhaitant une prochaine édition bilingue de leurs œuvres.
Dominique Mattei
ronpartenaire droujba38 actu62011.jpg culture
Photographies
Rendre hommage à l'un des plus grands et des plus beaux lacs d'Europe, tel a été l'objet de "Lumières du lac", une exposition de photos signée de Laurent Geslin. Le Léman a particulièrement souffert au cours de ces trente dernières années. Hier affecté apr la pollution tous azimuts, il s'expose aujourd'hui aux conséquences du réchauffement climatique. Lorsque le Léman est menacé, c''est toute la vie dans et autour du lac qui l'est aussi. A travers une centaine d'images grand format sur la vie du lac, mêlant hyper-réalisme et poésie, "Lumières du Lac" vise à sensibiliser le public sur la nécessité d'en protéger la richesse écologique. Plutôt que de chercher à choquer, à travers des photos illustrant les dégâts causés par la pollution, le photographe a au contraire choisi de saisir le "beau" dans et autour du Léman, afin d'éveiller les consciences. Les images proposées captent avant tout des moments de vie dans ce qu'ils ont de plus esthétiques : vie humaine, animale et paysagère.
flèche
A l'occasion du centenaire de la mort de Léon Tolstoï (1828-1910) l'association France-Russie de Vichy a réalisé une exposition retraçant la vie et l'oeuvre de cet écrivain majeur de la littérature russe et mondiale. Elle a eu l'excellence idée de la proposer aux associations qui le souhaiteraient. Eurcasia a donc le plaisir de vous la présenter.
Cette exposition sera installée à Sciez dans les locaux du musée de la préhistoire qui jouxtent le théâtre du Guidou du 5 au 27 mars. Elle sera ouverte au public les samedis, dimanches et mercredis de 14 à 18 heures. Sur place, un stand de livres, permettra aux visiteurs d'acheter des oeuvres de Tolstoï.
En 16 panneaux illustrés sont retracées les grandes étapes de la vie du grand écrivain, "les personnages de ses romans, l'évolution de sa pensée, le rayonnement et l'actualité de son oeuvre". Ainsi sont abordés successivement la Russie sous le règne de Nicolas 1er, la condition des paysans russes au début du 19e siècle, l'enfance et la jeunesse de Léon Tolstoï, le Caucase (déjà!) et la Crimée, la famille, Guerre et Paix, Anna Karénine, Iasnaïa Poliana (la propriété familiale), Philipok (une oeuvre pour la jeunesse), Résurrection, la Sonate à Kreutzer, la mort d'Ivan Illitch, Tolstoï et ses contemporains, Tolstoï philosophe, les derniers jours, Tolstoï sur scène et à l'écran...
"Dés ses premières oeuvres, la critique russe a tenté de définir l'originalité du talent de Tolstoï. Les grands romanciers de sa génération ont parfois manifesté des réserves sur son oeuvre, mais Tourgueniev s'en est fait le propagateur en France, et Dostoïevski y a vu l'illustration  dela vocation universelle de la Russie. Pour les écrivains de la fin du siècle, comme Tchekhov et Gorki, il est un Dieu" (Léon Tolstoï, la grande âme de la Russie, Gallimard).
Venus d'Ekaterinbourg, tous frais payés, nantis de plusieurs prix internationaux et participant au Festival Russenko du Kremlin-Bicêtre.
Préparé dans un délai trop court mai avec le concours diligent et généreux de la paroisse ici remerciée - la fréquentation prouve une nouvelle fois qu'un programme de musique ou chant russe intéresse comme par "présomption de qualité" : je n'oublierai pas l'aimable concours de notre ami Pierre Tissot pour, quand il le fallait, accorder la présence nécessaire aux mots qu'il dit, tenir, par filiation, de sa grand-mère. Vous dirai-je le plaisir qu'il prit dans quelques apartés à parler mieux encore le pays. Une dernière indication : certes la tâche fut lourde, acrobatique, le succès avéré mais surtout l'initiative est à mettre au compte d'un bon fonctionnement réticulaire même si précipité - de l'Union Nationale. Que ce lien perdure!
Marc Druesne
chorale culture edition
politique scolaire flèche flèche flèche flèche scolaire voyage expogeslin academie affichettacdemie.gif culture
Musique
divers scolaire11
2011
Historique des années
2011
presse.png presse.png scolaire11a logocol.gif